Nos missions, notre contexte d'intervention

Pour qui ?

  • Les enfants âgés 0 à 18 ans victimes de maltraitance
  • Les parents, l’entourage de l’enfant victime de maltraitance
  • Le réseau psychosocial qui entoure la famille
  • Tout professionnel en difficulté face à des situations de maltraitance

L’équipe est agréée pour travailler sur l’Arrondissement judiciaire de Verviers

Quoi ?

Il existe différentes formes de  maltraitances :

La maltraitance physique :

Il s’agit de tout traumatisme physique NON ACCIDENTEL infligé aux enfants par les parents ou les personnes qui en ont la responsabilité, par exemple :

  • Hématomes, ecchymoses, fractures, morsures, brûlures
  • Syndrome du bébé secoué
  • ...

Les signes physiques peuvent être internes OU externes (d’où la difficulté parfois de les repérer). 

 

La maltraitance psychologique :

Ces types de mauvais traitements se traduisent par des interactions négatives entre l’enfant et les adultes qui en ont la garde:

  • Dénigrement systématique
  • Rejet
  • Menaces
  • Chantage affectif
  •  …

La maltraitance psychologique est la plus difficile à définir et à objectiver.

 

La maltraitance sexuelle :

La maltraitance sexuelle à l’égard d’un enfant est définie comme la participation d’un enfant ou d’un adolescent mineur à des activités sexuelles qu’il n’est pas en mesure de comprendre, qui ne sont ni appropriées à son âge ni à son développement, qu’il subit sous la contrainte par violence ou séduction ou qui transgressent les tabous sociaux en ce qui concerne les rôles familiaux (interdit de l’inceste).

Il existe deux types de maltraitance sexuelle : les abus sexuels intrafamiliaux (au sein du cercle familial)  et les abus sexuels extra-familiaux.

 

La négligence grave :

La négligence ou les sévices par omission traduisent l’incompétence ou la négligence intentionnelle des parents devant les besoins élémentaires de l’enfant : alimentation, habillement, surveillance, hygiène, éducation, stimulation, recours aux soins médicaux. » « Une négligence est dite grave quand elle a des conséquences observables chez l’enfant. »

Cette forme particulière de mauvais traitement se met en place insidieusement et correspond à un état de carence.

Objectifs

  • Veiller à assurer la protection de l’enfant, son épanouissement affectif, social et intellectuel
  • Aider les familles à développer leurs ressources et à trouver des alternatives à la maltraitance
  • Favoriser la collaboration et la réflexion entre les personnes et réseaux confrontés à la souffrance des familles

Missions

Notre équipe pluridisciplinaire se compose de psychologues, assistantes sociales, éducatrice, pédopsychiatre, médecin, juriste, secrétaires dont les missions sont les suivantes :

1. Prévention :

Sensibilisation des personnes ayant des contacts avec les enfants : travailleurs sociaux de première ligne, futurs professeurs, animateurs, puéricultrices, gardienne ONE, médecin, aides familiales ...

Assurer la prévention  de situations à risque(s) par des interventions psycho socio-éducatives.

2. Bilan diagnostic :

Rencontre du signaleur afin de clarifier les inquiétudes de maltraitance

Analyse de la demande en équipe  afin d’établir le degré de danger et l’urgence de la situation.
Réalisation d’un bilan pluridisciplinaire de l’enfant et de sa famille

Propositions de pistes d’aides.

3. Prise en charge :

Mise en place  de pistes d’aide avec les familles : suivi social, accompagnement  psychothérapeutique, psychothérapie,  suivi éducatif, conseils médicaux ou juridiques, thérapie familiale...

4. Supervision :

Offrir un encadrement, des échanges, des réflexions à toute personne confrontée à la maltraitance.

Pour assurer ce travail de supervision,  l’identité de la famille reste anonyme

5. Faire progresser les connaissances scientifiques sur le thème de la maltraitance

Assurer l’information du public et des diverses autorités sur le problème de l’enfance maltraitée. Veiller à la sensibilisation des intervenants psychosociaux.